Toys toys toys
(Par Ridley)

A la vue de certaines questions posées sur ce blog (quid des sextoys à utiliser), et en dépit d'une actualité prêtant peu au chauvinisme, j'ai subitement envie brandir et de reprendre ma plume (non, pas celle-là...!) et de crier, hurler... Aux armes citoyens!

Le choix des armes

Car il n'y a pas que les femmes, après tout, à tout connaître des manières d'atteindre leur plaisir, à tout savoir des sex toys "in" et de leur fonctionnement. J'ose donc pointer le bout de ma plume (...!) là où ça fait mal et surtout là où cela devrait faire du bien! Certes, le must de posséder, que dis-je d'employer pour épicer parfois certains ébats, un gode aux dimensions monstrueuses, un vibro surpuissant, ou un cockring titillant, (un petit rabbit aux longues oreilles a tous mes éloges) est tout à fait efficace; mais se contenter seulement de ces armes serait toutefois bien mécanique. Et je vous assure qu'une fois mis dans le bon ordre, une chaise, une fenêtre, une jupe relevée, un toy ou votre organe sacré, ce quarté magique fera naître plus d'érotisme entre vos deux corps qu'un simple dauphin activé sous une couette sombre! Alors sextoys OK! Mais pas seulement mesdames! N'hésitez pas à revenir aux fondamentaux, au collectif, toi, plus moi, plus la passion. Et peu importe sa forme. Ici, libre court à l'imagination! Ceinture, foulard, aliments phalliques, fruités, oeufs (amis cinéphiles), une cam, un film hot, lecture d'un récit épicé, cire chaude, domination/soumission, bref, il n'est pas toujours nécessaire d'être sponsorisé par duracell ou energizer et d'avoir dans le bras l'endurance d'un sportif est-allemand dopé pour bien jouir... pour bien faire jouir.

Mais point trop de blabla, plus d'inspiration et de spontanéité, et rassurez-vous, lecteurs, lectrices, si vous maniez le sacré avec le minimum de dextérité qui lui est dû, vous n'aurez toujours nul besoin de milles artifices pour faire décoller votre partenaire.