Le sexe pendant la grossesse 
(Partie 1: La théorie)

Je vais parler de cette période particulière pour les couples, et d'abord tenter de vous expliquer les différentes phases sexuelles qu'ils traverseront durant ces 9 mois.

La différence par trimestre

La grossesse se divise en trois trimestres, mais la sexualité pendant la grossesse est un peu différente. On y distingue plusieurs périodes:

Les deux/trois premiers mois

La sexualité du couple va généralement ralentir un peu. La femme enceinte prend conscience de son nouvel état: son corps change, et devient inconfortable (nausées, maux de dos, fatigue, etc), son désir baisse. De plus plane au dessus d'elle la crainte de la fausse couche, qui limite plus ou moins consciemment la fréquence des rapports sexuels, de peur de perdre le bébé. Elle a tendance à chercher du réconfort auprès de sa/son partenaire, ainsi que de sa famille. Au cours de ces premières semaines on assiste à une diminution d'environ 20% des rapports sexuels. 

Jusqu'aux huit mois

Passée cette période la femme enceinte commence à se réapproprier son corps. Elle ressent moins de fatigue, les inconforts diminuent, et son ventre commence à pointer légèrement, mais sans être non plus encore trop encombrant. La crainte de la fausse couche disparait peu à peu. Dans le couple le désir revient, et renait souvent du dialogue (le couple se parleplus). Le/la partenaire découvre sa compagne sous un jour nouveau, les rondeur discrêtes s'installent et ce changement ne laisse pas l'autre insensible. Une période de "nidification" commence, celle où le couple se retranchera dans sa bulle. Ere donc très faste pour le couple. 

Le huitième mois

Période très paradoxale en matière de sexualité, car on observe de nouveau une diminution de 20% des rapports sexuels par rapport au septième mois. Bien que la femme puisse être en demande, on constate généralement que le partenaire (majoritairement dans les couples hétérosexuels) a peur de blesser le foetus pendant l'acte, ou bien n'est tout simplement pas à l'aise avec le corps très en rondeur de sa compagne (vergetures, gros ventre, visage rond, etc). Les futurs parents tournent progressivement leur attention vers cet enfant à naitre, ainsi, la sexualité devient de moins en moins objet d'attention, sauf ponctuellement quand la femme recherche un calme post orgasmique. Cependant les rapports semblent se faire avec d'avantage de complicité, où le couple cherche de nouvelles positions pour s'adapter à la nouvelle physiologie de la femme.

Le neuvième mois

C'est le mois de l'attente, où l'attention est désormais totalement focaliséesur l'arrivée. Certaines femmes ressentent déjà des contractions (parfois même depuis un bon moment), et peuvent ne ressentir plus beaucoup de désir. D'autres, à l'inverse, peuvent avoir besoin de sexualité pour se rapprocher de leur partenaire et profiter de leurs derniers moments à deux. La sexualité devient beaucoup plus douce, et les rapports sont espacés et bien différents de ceux passés, du fait du ventre imposant de la femme au bord de la délivrance.