Cunnilingus, you have to!
(Par Ridley)

Passage obligé dans toute sexualité qui se respecte, le cunnilingus, cunni pour les intimes, n'a pas pour autant l'objet d'être à l'homme (voir la femme) la corvée orgasmique due à sa ou ses partenaires pour services ou préliminaires rendus! C'est une question de symbiose.

The only one lesson

Je vais donc vous apprendre ici à l'apprivoiser, à l'aimer, en un mot à en avoir envie au moins autant que vos partenaires. Mais pour ce faire... je vais d'abord devoir casser un mythe sexuel....
...Suspens... Roulement de tambour...
Elle n'existe pas! Oui je sais c'est un drame. Chassez rapidement de votre esprit (surtout les amateurs!) tout espoir de trouver ici (voire ailleurs) la technique idéale pour faire jouir à coup sûr vos partenaires comme elles n'ont jamais joui. Pour la bonne raison que cette technique n'existe pas. Ou d'une manière si, celle précisément de comprendre sa non existence et d'en éprouver de l'humilité. Celui qui vous confiera faire jouir ses diverses partenaires avec la même méthode infaillible est dès lors soit un super éros (peu probable) soit un super mytho (assurément). Car qui dit partenaires au pluriel dit plusieurs femmes, plusieurs sensations, vécus, envies, fantasmes.

Alors messieurs, et ladys, pour vous en sortir d'abord avec les honneurs et par la suite je l'espère avec les félicitations, autant que la bouche, ouvrez grand vos oreilles et écoutez! Ecoutez ses soupirs instinctifs (tel le chaud et le froid), ses va-et-vient incontrôlables du bassin, ses mains qui caressent vos cheveux, doigts qui les tirent. Toutes ces intensités différentes d'une femme à l'autre n'ont qu'un souhait inconscient, vous ouvrir les voies de l'orgasme clitoridien.

Modus operandi

Il y a certes des recettes ancestrales connues du plus grand nombre, et ma foi efficaces, l'alphabet en premier (le z à toute mon estime!), la langue à plat et entière, le dard de la langue. (NB: par pitié! évitez ici l'influence des films X, si ce n'est pour apprendre à localiser plus facilement le clitoris, pour ce tic fort répandu consistant sous des gémissements supersoniques et douteux à lécher le dit organe comme un chien lapperai bruyamment une glace vanille!!!) Seules l'écoute, j'insiste, et la complicité et l'expérience de votre partenaire fera de ce passage "obligé", plaisir au demeurant unilatéral, un orgasme pleinement partagé. C'était Saturday is Ridley! Et surtout... have fun!

Bonus:

La tentation l'emportant, je vais toutefois livrer aux meilleurs d'entre vous ce que je pourrais nommer le cuni des grands soirs..
Pour cela nul besoin d'ingrédients extraordinaires, de filtres de ceci, de pincées de cela! Un langue et deux doigts, oui deux doigts, plus précisément un index et un pouce, suffiront. Ainsi, débutez ordinairement, la bouche entière sur sa vulve, la langue tournoyant sur son clitoris (généralement de manière latérale), et petit à petit, avec son consentement, introduisez dans son anus votre index préalablement lubrifié par ses fluides, le pouce placé sur son périnée. Et tandis que le pouce masse, presse, que l'index va, vient, la langue et la bouche, elles, maîtresses absolues du plaisir, impriment à l'ensemble le rythme moteur de succions, aspirations, fusions...

Réaction garantie, sensations de la partenaire bouleversées car plaisir né à la fois de deux zones à forts potentiels orgasmiques, bref dépaysement total. (variante possible, quoique moins risquée, optez pour la stimulation du point g à celle anale.)